Home   

Français        Español           عربي           Deutsch        English     

   Prospectives
  by A S Shakiry
> 57 . L’irak, c...
> 56 . Tourisme de diff...
> 55 . Mécanismes de...
> 54 . Mécanisme de ...
> 53 . Printemps arabe ...
> 52 . Où et comment...
> 51 .
> 50 . Dubaï crée...
> 49 . Perspectives du ...
> 48 . Le parcours du v...
> 47 . Perspectives du ...
> 46 . Le forum islam e...
> 45 . Qui est le plus ...
> 44 . La vision global...
> 43 . Musées, reche...
> 42 . Le quarantenaire...
> 41 . Le parcours du v...
> 40 . Origines des civ...
> 39 . Le forum islam e...
> 38 . Visites des cime...
> 37 . Le tourisme huma...
> 36 . Le tourisme reli...
> 35 . Tourisme de paix...
> 34 . Le tourisme reli...
> 33 . Le visa touristi...
> 32 . Espaces touristi...
> 31 . L’espace ...
> 30 . Perspectives du ...
> 29 . Importance des c...
> 28 . Le vendredi, jou...
> 27 . Bagdad berceau d...
> 26 . Le hijab de bain...
> 25 . Projet de lâ€...
> 24 . La culture touri...
> 23 . «tourisme isl...
> 22 . Nos chiffres ara...
> 21 . Tourisme rési...
> 20 . Les langues et m...
> 19 . Tourisme et cons...
> 18 . Comment consolid...
> 17 . Le hadj au 21Ã...
> 16 . Dans les lieux s...
> 15 . Perspectives du ...
> 14 . La sécuritÃ...
> 13 . Hospitalité
> 12 . Festival des cul...

Issue 38

Version imprimable

Tourisme Islamique Perspectives

Visites des cimetières

Tourisme des musées
C’est un titre étrange pour un article tout autant étrange, suscitant l’étonnement et le questionnement !
Avant d’entamer sa lecture, je demanderais au lecteur de prendre un stylo et une feuille pour noter tout ce qui lui passe par la tête au sujet de ce titre.
Es-tu prêt ?
Nous commencerons ce sujet par la relation entre les cimetières et l’histoire humaine. Lorsque les hommes font des recherches sur leur histoire et leurs civilisations, souvent ils trouvent des objets en argile ou en pierre, des manuscrits, des sceaux, divers outils et ustensiles utilisés autrefois, près des cimetières, et de nombreuses fois en leur sein, en fonction des cultures et des coutumes des divers peuples, suivant les civilisations successives.
Ainsi, les cimetières restent en relation étroite avec l’histoire et la géographie des lieux et de leurs habitants durant ces époques historiques. Ils ont un important impact sur les plans psychique et émotionnel des chercheurs, archéologues, historiens, touristes et du large public. Cela en raison du fait qu’ils abritent les ancêtres.
Ces sites archéologiques ont attiré des milliers de savants et chercheurs, et un nombre considérable de travailleurs pour éclairer des pages d’histoire. De nombreux pays ont consacré des fonds inestimables pour financer des programmes de fouilles étalées sur des décennies, en cours de nos jours, et qui dévoilent annuellement davantage de secrets et de trésors qui approfondissent notre connaissance de nos racines.
Du fait de leur valeur humaine, historique, architecturale, artistique et symbolique, de multiples cimetières sont devenus d’importants sites du patrimoine humain mondial, tels le cimetière Markley au Pakistan, les pyramides d’Egypte, qui ont obtenu de l’Organisation mondiale du tourisme en 2007 le prix de la meilleure attraction touristique mondiale, ou Taj Mahal, devenu le symbole de l’amour et de la fidélité.
Rien d’étonnant donc, à ce que des pays consacrent des millions, voire des milliards de dollars, pour des fouilles et des restaurations de leurs cimetières, dans l’espoir d’attirer les touristes amateurs de tels sites, ou même les autres touristes dont le programme pourrait être enrichi par la visite de ces sites.

Expériences et observations
Sur la base de mes voyages durant une soixantaine d’années, j’ai découvert de nombreux cimetières et mausolées ; à commencer par la visite de la tombe de notre Prophète Mohammed et du cimetière Al-Baqii dans Médine l’Illuminée, en passant par les tombes et mausolées des Imams et des saints dans diverses contrées du monde, dans lesquels les Musulmans font leurs pèlerinages, ainsi que d’autres cimetières. Aussi, voudrais-je rappeler certaines observations:

-         Le Cimetière de Wadi Es-Salam dans la sainte ville de Nadjaf : remontant à plus de 1400 ans environ, il est considéré comme l’un des plus importants cimetières dans le monde et le plus grand par sa dimension. Wadi Es-Salam, n’est pas seulement le cimetière de Nadjaf ou de l’Irak ; des pays tels que l’Iran, l’Inde, le Pakistan, l’Afghanistan, le Koweït et el Liban, y inhument leurs morts. Aussi attire-t-il des visiteurs de ces pays. Ce cimetière est béni du fait qu’il abrite les tombes des prophètes Hod et Saleh, ainsi que celles de nombreux saints et hommes de sciences et croyants qui ont opté pour ce cimetière depuis qu’on a connu que l’Imam Ali Ibn Abi Taleb y est inhumé. Ainsi, on y trouve les tombes de rois, de présidents, de ministres et de gents communs. De ce fait, ce cimetière représente l’histoire de l’Irak, à travers la connaissance des époques et des causes des décès. Ainsi, il y a l’Irak de la peste, l’Irak des inondations, l’Irak des guerres de l’ancien régime, l’Irak des opérations terroristes…etc.
-         Madaine Saleh en Arabie Saoudite: je l’ai visité l’année dernière, suite à une aimable invitation de l’ambassade saoudienne de Londres, dans le cadre d’une délégation britannique composée d’écrivains et de journalistes du tourisme pour découvrir les principaux sites touristiques, patrimoniaux et naturels du pays.
Madaine Saleh fut habité par les tribus talmudiques, vers le milieu du 4ème millénaire avant J-C, et après eux vinrent d’autres peuples tels que les Nabatéens. C’est l’un des plus anciens héritages de la péninsule arabique. Ce cimetière abrite plus de 120 tombes familiales creusées dans les roches, dont certaines sont qualifiées de «palais», en raison de leur beauté surprenante. Elles comportent également des gravures talmudiques et nabatéennes qui méritent encore d’être déchiffrées. En 2008, l’UNESCO a inscrit Madaine Saleh dans la liste du Patrimoine universel. Aussi est-il devenu le premier site de cimetière qui retient l’attention de l’Arabie Saoudite pour attirer les touristes ; et c’est aussi le premier site saoudien inscrit dans la liste de l’UNESCO.
-         Le Cimetière de Normandie sur la côte atlantique française : j’ai visité la Normandie et la Loire, par le biais d’une agence de voyage. J’y ai vu les tombes des soldats alliés qui ont contribué à la libération de la France lors de la 2ème Guerre mondiale, en débarquant sur la Manche. Notre guide nous a fait connaître le site et son histoire.
-         Le cimetière antique de Rome : lorsque j’ai effectué un voyage touristique à Rome, j’y ai vu entre autres le cimetière, situé sous la ville antique de Rome. Il regorgeait de choses surprenantes avec ses nombreux labyrinthes en sous-sol et sa hauteur dépassant les 10 mètres. Les tombes y sont rangées en divers étages à quelques centimètres les unes des autres. Même après cinquante ans, son image est toujours présente à ma mémoire.

Visites diverses
J’ai visité un grand nombre de cimetières lors des tournées en car touristiques ou des randonnées à pied dans les villes. Les guides ne rataient aucune occasion pour nous donner des explications sur les caractéristiques et l’historique des cimetières et sur les personnalités qui y sont inhumées. Leurs beaux paysages d’arbres et de fleurs soigneusement agencées suscitaient mon admiration et interpellaient mon imagination.
De même, la visite des églises, avec leurs tombes et statues pour faire connaître la personne inhumée, fournit d’importantes informations sur les prêtres et clercs de différents rangs, notamment dans les églises catholiques, telles que le Vatican, le Dôme de Milan, le Dôme de Cologne, Notre Dame au cœur de Paris, et d’autres.
Ajouter à cela les statues et les fresques qui retracent l’histoire des personnages et qui ornent les places des villes, rappelant leurs auteurs, comme le font les tombes.
Ce n’est là qu’une petite partie de ce que j’ai pu observer dans divers pays du monde. A nos jours, je garde encore des photos de ces sites.

Effets bénéfiques des visites
De ce qui précède, il s’avère que les raisons et causes de ces visites comportent de nombreux aspects et perspectives auxquels il faut être attentif, en vue de leur exploitation à des fins touristiques. Nous en citerons les plus importantes :
- aspects relatifs à la foi et à l’humanisme
Les Musulmans ont préservé les sites et noms des Imams qui avaient combattu aux côtés du Prophète (PSL), ainsi que ceux des imams et saints qui les ont suivis, dont les mausolées et sanctuaires jalonnent diverses contrées du monde. Ces derniers, furent construits suivant une belle architecture, et autour d’eux se développèrent des villes. Si au départ, ces tombes étaient simples dans des zones arides ; elles sont devenues des lieux saints attirant des visiteurs et des touristes de différentes contrées.
L’Islam a donné une grande importance aux valeurs de la foi qui se concrétisent dans la vie des Compagnons du Prophète, des imams et des saints. Les générations avaient pris soin de leurs paroles, de leurs parcours et de leurs tombes. Pour preuve, le cimetière d’Al Bakii est encore connu comme le cimetière des imams et des Compagnons du Prophète, même après sa destruction, suite à des efforts d’interprétation de certains oulémas qui s’étaient inscrits en faux contre l’ensemble des oulémas des autres doctrines depuis le début de l’ère musulmane à nos jours.
Nous implorons les oulémas de l’Arabie Saoudite de revoir la fatwa relative à la destruction des tombes, vu ses conséquences dramatiques en Afghanistan, en Irak et dans d’autres contrées ; ainsi que l’image négative sur l’Islam qu’elle a engendré et que l’ensemble des Musulmans avait désapprouvé. 
La restauration du cimetière d’Al Bakii a de nombreux avantages pour le monde musulman, dont le plus important est l’édification de l’unité des Musulmans et la mise en exergue des expressions de foi représentées par le parcours des Compagnons du Prophète et des Ahl Al Bayt. L’Arabie Saoudite en serait la première bénéficiaire ; car elle ne serait pas seulement le lieu d’accueil de Bayt Allah Al Haram de La Mecque et de la tombe du Prophète à Médine, mais aussi le parrain de la renaissance islamique et de l’histoire des Musulmans, toutes tendances et doctrines confondues. Tout en réfutant les fatwas appelant à la tuerie, et à la destruction des mosquées, des mausolées, des lieux saints et de leurs tombes ; et tout ce qui incite à la division ; et ce en vue de mettre en valeur les idéaux de nos valeurs islamiques.
- Aspects socio psychiques
Sans doute, la visite des tombes des parents de premier degré comporte de nombreux aspects éducatifs et moraux qui imprègnent profondément le visiteur psychologiquement et socialement. Ce type de visite représente une fidélité de la personne à ses bien aimés et une remémoration de leur souvenir. C’est aussi une consolation et une thérapie face à leur perte. Quelques soient les rituels pratiqués par le visiteur – qui sont très divers en rapport avec les cultures et les coutumes et que les administrateurs des lieux doivent connaître pour en fournir les matériaux et l’ambiance appropriés – le résultat est le même, à savoir que la personne ressent une paix dans l’âme en accomplissant ce qu’elle croit être son devoir vis-à-vis de ses parents et proches.
- Aspects économiques et de planification
Ces aspects se manifestent clairement dans le fait que de multiples villes ou secteurs dans ces villes, notamment dans le monde musulman, se sont développés économiquement suite à la présence d’un mausolée ou un lieu saint, qui attire des milliers voire des millions de visiteurs. Ce dernier devient la base économique de la ville, sa plaque tournante vers laquelle convergent les autres secteurs, tels l’éducation et les services. C’est le cas de la ville de Karbala qui est visitée par des dizaines de millions de Musulmans tout au long de l’année, notamment lors des fêtes religieuses. Les villes de Nadjaf, de Kadhimiya et d’autres sont dans la même situation.
- Aspects historiques et culturels
Les cimetières ont une grande importance historique, comme c’est le cas des pyramides d’Egypte. Assurément, celui qui veut visiter la grande pyramide aujourd’hui, ne vise pas principalement la tombe du pharaon Khoufou, mais plutôt l’histoire, la civilisation et la culture du Nil, représentée par cet impressionnant édifice, qu’on peut assimiler à une machine du temps pour revenir à cette époque pour en connaître la situation.
- Aspects architecturaux et artistiques
Certains cimetières ont une valeur architecturale, artistique et artisanale exceptionnelle, qu’aucun musée moderne ne pourrait égaler. C’est le cas du cimetière de Makley au Pakistan, qu’on a décrit dans un numéro précédent de notre magazine. Les éléments et les détails architecturaux inclus dans les arcades, les colonnes, les balcons, les halls et les dômes des mausolées des anciens gouvernants, attestent des splendides capacités professionnelles des architectes de l’antiquité.

Quant à Taj Mahal en Inde, il n’a pas besoin de présentation. Il suffit de signaler que 20 000 artistes, calligraphes, graveurs et architectes ont œuvré 20 ans durant pour faire de ce mausolée le symbole de l’amour et de la fidélité, l’une des sept merveilles éternelles du monde, une école des arts et une inspiration à la poésie.
Ainsi, il n’est pas étrange que le tourisme des cimetières soit le tourisme des mausolées historiques et artistiques ouverts.
Que Dieu nous aide pour réussir

Le dos pour dpasser

Copyright © A S Shakiry and TCPH Ltd.

View World Tourism Exhibitions

 

 


Founded by Mr. A.S.Shakiry on 2011     -     Published by TCPH, London - U.K
TCPH Ltd
Islamic Tourism
Unit 2B, 2nd Floor
289 Cricklewood Broadway
London NW2 6NX, UK

Copyright © A S Shakiry and TCPH Ltd.
Tel: +44 (0) 20 8452 5244
Fax: +44 (0) 20 8452 5388
post@islamictourism.com