Home   

Français        Español           عربي           Deutsch        English     

   Prospectives
  by A S Shakiry
> 57 . L’irak, c...
> 56 . Tourisme de diff...
> 55 . Mécanismes de...
> 54 . Mécanisme de ...
> 53 . Printemps arabe ...
> 52 . Où et comment...
> 51 .
> 50 . Dubaï crée...
> 49 . Perspectives du ...
> 48 . Le parcours du v...
> 47 . Perspectives du ...
> 46 . Le forum islam e...
> 45 . Qui est le plus ...
> 44 . La vision global...
> 43 . Musées, reche...
> 42 . Le quarantenaire...
> 41 . Le parcours du v...
> 40 . Origines des civ...
> 39 . Le forum islam e...
> 38 . Visites des cime...
> 37 . Le tourisme huma...
> 36 . Le tourisme reli...
> 35 . Tourisme de paix...
> 34 . Le tourisme reli...
> 33 . Le visa touristi...
> 32 . Espaces touristi...
> 31 . L’espace ...
> 30 . Perspectives du ...
> 29 . Importance des c...
> 28 . Le vendredi, jou...
> 27 . Bagdad berceau d...
> 26 . Le hijab de bain...
> 25 . Projet de lâ€...
> 24 . La culture touri...
> 23 . «tourisme isl...
> 22 . Nos chiffres ara...
> 21 . Tourisme rési...
> 20 . Les langues et m...
> 19 . Tourisme et cons...
> 18 . Comment consolid...
> 17 . Le hadj au 21Ã...
> 16 . Dans les lieux s...
> 15 . Perspectives du ...
> 14 . La sécuritÃ...
> 13 . Hospitalité
> 12 . Festival des cul...

Issue 41

Version imprimable

Tourisme Islamique Perspectives

Le parcours du voyageur vers Dieu, Ibrahim, le père des prophètes

Le prophète Ibrahim (Abraham) est une personnalité à part. C’est le père des prophètes, qui est hautement considéré par les trois religions monothéistes : le judaïsme, le christianisme et l’islam. Ces mêmes religions sont qualifiées de religions abrahamiques, en raison de leur croyance en Lui en tant que Prophète et Messager de Dieu. Les historiens indiquent qu’il serait né vers 1861 avant l’ère chrétienne. Dieu l’a choisi, l’a préféré à d’autres et l’a gratifié et honoré. Il a bâti sa foi sur l’unicité de Dieu. C’est à ses descendants que Dieu a octroyé la prophétie et le Livre. La venue du dernier prophète Mohammed (PSL) même, est une sorte de réalisation de son appel envers Dieu pour qu’il envoie aux analphabètes un prophète de leur milieu. Dans le Coran, le prophète Abraham est cité dans maints versets : Al Baqara, Al Omran, Al Anaam, Annahl, Ibrahim, Alhojor, Al Anbiyaa, Al Hajj, Mariame, Houd, Achoaraa, Al Ankabout, Azzokhrof, Addariyate et Assifate. A travers ces versets, on retient son éminente personnalité, grâce à son comportement exemplaire, sa patience et ses résistances. On a aussi une idée sur le milieu où il avait vécu. Les gens de son époque s’étaient divisés en trois groupes : un groupe a pris les planètes, les étoiles, le soleil et la lune comme objet de son culte ; un second a pris pour dieux, les statuettes en bois ou en pierres ; et un dernier a déifié les rois et les dirigeants. Le prophète Ibrahim eut pour mission de changer cette situation qui comportait injustice, ignorance, et tyrannie. A une époque où il n’y avait pas encore la liberté d’opinion et d’expression. Il fut effectivement, une nation en une personne, comme le souligne le Coran. C’était une personne au cœur sain et qui s’était complètement dévouée à Dieu, exécutant tous Ses ordres. Il a voyagé à travers pays villes et royaumes, notamment entre l’Irak, où il fut né, la Turquie, la Syrie, la Jordanie, la Palestine, l’Egypte. Il s’établit à La sainte Mecque, où il reconstruisit la Maison de Dieu, appelant les gens à croire en Dieu, l’unique, défendant les pauvres, diffusant la culture de l’unicité et de la justice divine et de la vérité. On ne connaît pas les distances qu’il a parcourues dans son voyage vers Dieu. Mais, on peut dire que ce fut un voyage long, du fait de la grande superficie des pays traversés ; et aussi pénible du fait des moyens de transports de l’époque qui n’offraient ni confort, ni rapidité. Il était le voyageur permanent vers Dieu.

 

Etapes nécessaires sur les contes relatifs au prophète Ibrahim

• son style et sa longue patience dans la prédication, lorsqu’il a détruit les statuettes de son peuple, leur opposant son ironie, sans craindre leur tyrannie, ni la colère de ses proches. Lorsqu’on le mit dans le bûcher pour le brûler, son cœur resta confiant ; et le grand miracle eut lieu : Dieu le sauva. Sa contemplation des planètes lui a permis de prendre le coucher du soleil comme une preuve pour leur montrer leur tort d’adorer autre chose que Dieu.

• Son attitude à l’égard du destin, lorsque Dieu lui a ordonné de sacrifier son fils encore jeune. Sa concertation et son style fin avec son fils, et la réussite du père et du fils dans cette dure épreuve.

• Après avoir convaincu par la preuve irréfutable les adorateurs des statuettes, et les adorateurs des planètes et des étoiles, il ne resta à Ibrahim qu’à convaincre ceux qui adoraient les rois. Ainsi, il eut un dialogue remarquable avec l’un des tyrans de son époque, Nemrod, roi des araméens d’Irak, qui fut incapable de faire face aux preuves et arguments du prophète Ibrahim.

• La construction de la sainte Kaaba, avec l’aide de son fils, le prophète Ismaïl, dont aucune trace n’était restée depuis Noé. Un travail fastidieux : creuser, faire venir les pierres des montagnes lointaines, les tailler et les sculpter, dans un milieu désertique aride. Cette tâche nécessitait un grand nombre d’hommes et de moyens ; mais le prophète Ibrahim et son fils l’avaient accomplie avec sérénité et dévouement ; et en priant et invoquant Dieu pour eux et pour les générations qui viendront à ce lieu saint. On ne sait pas exactement le temps qu’avait pris la construction de la Kaaba, ni celui qu’il a fallu pour construire le bateau de Noé, mais tous deux furent une source de repentir et de sécurité pour les gens. La Kaaba est le bateau de Noé ancré au sol pour l’éternité. Elle attend ceux qui veulent fuir toujours le déluge. Depuis lors, le pèlerinage (hadj) à La Mecque est devenu un devoir. Ainsi, commença le tour des Musulmans sur La Kaaba, réalisant les appels du prophète Ibrahim. Et toute personne ayant visité la sainte mosquée, ressent une nostalgie permanente à son égard, et à la venue de la période du hadj, son sentiment est comme décuplé. Ainsi, fut établi le premier tourisme collectif.

 

L’initiative de faire renaître le parcours du prophète Ibrahim

Cette initiative (Abraham Path), vise, selon ses organisateurs, à établir un circuit du tourisme religieux et culturel au cœur du Moyen-Orient. Ce circuit comporte une longue étape de marche à pied sur les traces du prophète Ibrahim, lors de ces voyages, il y a 4000 ans. Partant de Horan en Turquie, le circuit passe par la Syrie, la Jordanie et Jérusalem, et aboutit à El Khalil, soit 1 200 km. Passant par les sites historiques, religieux et naturels les plus intéressants. Dans l’avenir, les organisateurs, espèrent étendre ce circuit à l’ensemble des pays parcourus par le prophète Ibrahim, à savoir l’Irak, l’Egypte, le Hijaz et La Mecque. Ce circuit sera en principe celui du tourisme religieux, accessible à toutes les religions et ethnies ; attirant les touristes du monde entier. Ces touristes auront le choix de faire tout (soit 10 semaines) ou partie de ce circuit à la marche. Les touristes disposeront de tout le confort nécessaire pour effectuer leur voyage dans les meilleures conditions. Les touristes du monde entier sont ainsi invités à découvrir la richesse culturelle et civilisationnelle, ainsi que l’hospitalité des gens de ces pays. L’initiative du circuit du prophète Ibrahim est le fruit des efforts d’hommes de sciences, de religieux, d’historiens et d’intellectuels, sous l’égide de l’université Harvard, avec l’appui d’organismes internationaux, notamment du Moyen-Orient. Il s’agit d’une initiative qui n’a ni un but lucratif, ni un but politique. Elle regroupe toutes les religions et cultures du monde et bénéficie du soutien de personnalités qui ont eu le prix Nobel de la paix.

Principaux objectifs du circuit prophète Ibrahim

Il est clair que l’un des objectifs majeurs de ce circuit est qu’il va être un lieu de rencontre des gens des quatre coins du monde, quelque soient leurs croyances et leurs cultures. Ce qui incitera au respect mutuel entre cultures, et permettra l’établissement de relations amicales entre peuples de diverses cultures et croyances et la diffusion de la paix dans la région. Les visiteurs feront connaissance avec le mode de vie, les traditions et le patrimoine de ces pays. Il y aura évidemment aussi des retombées positives économiques, environnementales, éducatives, qu’on ne pourrait développer ici.

Des parties de ce circuit sont déjà en préparation en Turquie et en Jordanie. Il est prévu de réaliser la moitié du circuit en 2010, et chaque six mois, en en ouvre une partie lors d’une cérémonie touristique et culturelle. Même si le nom donné à cette initiative laisse croire qu’il s’agit d’un projet religieux, ses concepteurs affirment que cette appellation fait seulement référence à un prophète auquel s’apparentent plus de trois milliards de personnes, pour transmettre un message de paix, signifiant que nous avons la même origine de croyance et qu’il n’y a pas de raison qu’on soit en conflit. Toutefois, l’initiative évitera toute discussion susceptible d’entraîner un conflit religieux ou politique. En tout cas, la région n’a pas besoin d’un tel débat. Son besoin le plus pressant consiste à avoir une tribune pour contribuer à l’échange culturel. Ajouter à cela l’objectif touristique qui bénéficiera à tous.

C’est la thèse des concepteurs du projet.

Du point de vue du tourisme islamique, il faut que les valeurs spirituelles et morales apportées par les trois religions monothéistes soient observées durant ce circuit ; ce qui garantira sa sécurité. De même, cette initiative devra répondre à toutes les questions que pourraient poser les pays par lesquels passera ce circuit. Un large débat à divers niveaux (théologiens, politiques, citoyens…) est nécessaire avant la mise en œuvre du projet. Certains pourront penser qu’il s’agit d’un projet qui n’est qu’une couverture à la normalisation, d’autres qu’il est une alternative au Hadj. Et avant toute chose, il ne faut pas oublier que la région a besoin d’une solution pacifique internationale concrétisant les valeurs de justice et de respect des droits historiques. Sans cela, le circuit restera un circuit historique, sans concrétisation.

Etant donnée l’importance de ce circuit humanitaire, le magazine Tourisme Islamique consacrera un espace de son site dédié au prophète Ibrahim, où seront rassemblées tous les écrits à ce sujet, avec cartes et photos. Ceci dans son souci de diffuser la culture du tourisme religieux respectant les valeurs humaines et de croyance. Nous espérons que la préparation du circuit du prophète Ibrahim se poursuivra de son premier pas à son dernier pas ; sachant que ses pas étaient guidés par Dieu pour le bien de l’humanité.

Que Dieu nous assiste pour réussir

Le dos pour dpasser

Copyright © A S Shakiry and TCPH Ltd.

View World Tourism Exhibitions

 

 


Founded by Mr. A.S.Shakiry on 2011     -     Published by TCPH, London - U.K
TCPH Ltd
Islamic Tourism
Unit 2B, 2nd Floor
289 Cricklewood Broadway
London NW2 6NX, UK

Copyright © A S Shakiry and TCPH Ltd.
Tel: +44 (0) 20 8452 5244
Fax: +44 (0) 20 8452 5388
post@islamictourism.com