Home   

Français        Español           عربي           Deutsch        English     

   Prospectives
  by A S Shakiry
> 57 . L’irak, c...
> 56 . Tourisme de diff...
> 55 . Mécanismes de...
> 54 . Mécanisme de ...
> 53 . Printemps arabe ...
> 52 . Où et comment...
> 51 .
> 50 . Dubaï crée...
> 49 . Perspectives du ...
> 48 . Le parcours du v...
> 47 . Perspectives du ...
> 46 . Le forum islam e...
> 45 . Qui est le plus ...
> 44 . La vision global...
> 43 . Musées, reche...
> 42 . Le quarantenaire...
> 41 . Le parcours du v...
> 40 . Origines des civ...
> 39 . Le forum islam e...
> 38 . Visites des cime...
> 37 . Le tourisme huma...
> 36 . Le tourisme reli...
> 35 . Tourisme de paix...
> 34 . Le tourisme reli...
> 33 . Le visa touristi...
> 32 . Espaces touristi...
> 31 . L’espace ...
> 30 . Perspectives du ...
> 29 . Importance des c...
> 28 . Le vendredi, jou...
> 27 . Bagdad berceau d...
> 26 . Le hijab de bain...
> 25 . Projet de lâ€...
> 24 . La culture touri...
> 23 . «tourisme isl...
> 22 . Nos chiffres ara...
> 21 . Tourisme rési...
> 20 . Les langues et m...
> 19 . Tourisme et cons...
> 18 . Comment consolid...
> 17 . Le hadj au 21Ã...
> 16 . Dans les lieux s...
> 15 . Perspectives du ...
> 14 . La sécuritÃ...
> 13 . Hospitalité
> 12 . Festival des cul...

Issue 43

Version imprimable

Tourisme Islamique Perspectives

Musées, recherches, culture et tourisme

Sans doute, le rôle majeur des musées réside dans le fait de permettre aux visiteurs de découvrir les collections proposées dans le but de transmettre un savoir, susciter l’inspiration et le plaisir. Ce sont des institutions qui œuvrent en vue de collecter, préserver et protéger le patrimoine à valeur artistique, historique ou scientifique, dont elles sont garantes au profit de la société, et qu’elles rendent accessible au public.

Cette définition s’applique autant aux musées artistiques qu’aux musées historiques, comportant des documents, des articles et des collections relatifs à l’histoire. Ce sont assurément des institutions de recherche oeuvrant à la diffusion du savoir en vue de promouvoir la culture de la société dans le sens le plus large. Cela se réalise à travers l’exposition dans le musée ou dans d’autres espaces, des programmes de conférences et de cercles d’études, et la publication d’articles et d’ouvrages en grand nombre sur les réalisations humaines. Comme l’a si bien écrit le premier guide de musée de 1761, souvent la curiosité règne internationalement… rien n’encourage à la préservation du savoir de toute époque mieux que l’existence de dépôts dans toute nation pour préserver son patrimoine, c’est-à-dire des musées.

 

La préservation du patrimoine, une nécessité

Outre, la collecte, l’archivage, la recherche, le stockage et l’exposition des pièces rares et fascinantes, les musées, en tant que gardiens des trésors de notre société pour notre génération et les générations futures, sont appelés à déployer des efforts pour leur préservation et leur restauration. Aussi, faut-il qu’il y ait dans chaque musée ou groupe de musées un service dédié à la préservation du patrimoine à travers deux moyens majeurs : le premier consiste en une intervention directe (opération de maintenance directe) ; et le second concerne sa préservation dans le meilleur milieu possible à même de réduire au minimum sa détérioration (opération de maintenance indirecte).

La formation et la qualification de restaurateurs spécialisés en vue de veiller à la maintenance et la préservation des différentes pièces, tableaux, monnaie, rouleaux de papyrus, … est indispensable dans tout musée, en vue d’assurer l’opération de préservation en permanence des pièces exposées, et des salles d’exposition elles aussi, pour s’assurer du degré d’éclairage, d’humidité, de chaleur et de pollution, afin de garantir un milieu adapté à tout article exposé.

 

Les recherches académiques et scientifiques

Lorsqu’on observe une pièce dans un musée, elle nous révèle divers aspects de la vie quotidienne de celui qui l’a fabriquée et de celui qui l’a utilisée. C’est un miroir, une fenêtre sur l’époque à travers laquelle on peut entrevoir ce qu’ils y ont bu ou mangé ; leurs traditions, leurs situations. Au-delà de l’observation directe, les nouvelles technologies permettent une vue beaucoup plus profonde de la pièce et fournissent des informations fulgurantes par le biais de laboratoires scientifiques qui appuient les musées, où des savants font des recherches complémentaires aux études classiques en vue d’une meilleur compréhension des collections, d’une amélioration de leur présentation et préservation, par l’usage des rayons laser, des rayons X, et des microscopes sophistiqués. L’analyse chimique moderne est à même de nous donner une vue très précise et détaillée sur les divers moyens qui ont permis la fabrication de la pièce et ses modes d’utilisation, voire même les lieux de provenance des matériaux de sa fabrication.

 

Nombre de musées et types de leurs visiteurs, cas du Royaume Uni

Il y a 2500 musées au Royaume Uni, qui accueillent annuellement 80 millions de visiteurs, selon l’annuaire de l’association des musées. D’après une étude récente du service de la culture, de l’information et du sport britannique, 43% des habitants du royaume ont visité au moins une fois l’un de ces musées en 2009. Cela nous donne un élément indicatif : il y aurait au moins 40 millions de touristes étrangers qui visitent les musées britanniques chaque année.

Ces données nous embarrassent et nous incitent à poser une question légitime sur le nombre limité de musées dans des pays considérés par tout le monde comme le berceau de la civilisation universelle, le berceau des sciences, des arts, de l’écriture, du droit, telle que celle de la Mésopotamie et de la vallée du Nil. En Irak, par exemple, il y a peu de musées : le musée irakien, le musée de Bagdad, et le musée de l’histoire naturelle. Ce qui ne correspond nullement au nombre de sites historiques enregistrés qui est de 12000, et des sites historiques potentiels qui s’élèvent à 100 000.

 

Voici, nos recommandations, seront-elles prises en compte ?

1 – chaque parcelle du Moyen Orient, en particulier l’Irak, recèle un des vestiges de la civilisation humaine. Si quelqu’un des descendants de cette civilisation trouve un vestige, important ou secondaire, il est appelé à en informer les organismes concernés par le patrimoine afin qu’ils puissent découvrir d’autres vestiges plus importants. Des villes et des capitales de la Mésopotamie, telle que la capitale de Sergeon l’akkadien, n’ont pas encore été découvertes.

2- il est impératif d’inciter les pays à prendre l’initiative d’exposer les vestiges négligés, de les archiver et de les préserver afin que les chercheurs et les visiteurs puissent en profiter.

3- les musées sont un pôle majeur d’attraction des touristes, aussi, faut-il en édifier un grand nombre en les dotant d’un personnel qualifié pour exposer et préserver le patrimoine. Ce qui ne peut que consolider l’activité touristique interne et externe et l’économie globalement ; outre son rôle essentiel dans la diffusion de la connaissance, de la culture et de la science.

4- nous attirons l’attention de l’ensemble des institutions, des organismes de recherches, des organisations de l’ONU, des activistes dans les domaine de l’histoire et du patrimoine, sur la nécessité d’adopter des lois criminalisant le vol, le transport et l’acquisition de tout vestige du patrimoine humain, afin qu’ils ne soient pas l’objet d’un trafic illégal, comme cela s’est produit en Irak en 2003. La coopération de tous est de mise pour la restitution de ce qui a été volé et pour rendre hommage à ceux qui y ont contribué.

Que Dieu nous aide à réussir

A-S Shakiry

 

Le dos pour dpasser

Copyright © A S Shakiry and TCPH Ltd.

View World Tourism Exhibitions

 

 


Founded by Mr. A.S.Shakiry on 2011     -     Published by TCPH, London - U.K
TCPH Ltd
Islamic Tourism
Unit 2B, 2nd Floor
289 Cricklewood Broadway
London NW2 6NX, UK

Copyright © A S Shakiry and TCPH Ltd.
Tel: +44 (0) 20 8452 5244
Fax: +44 (0) 20 8452 5388
post@islamictourism.com